Comment aménager son logement pour prévenir les chutes chez les personnes âgées

Le blog

Comment aménager son logement pour prévenir les chutes chez les personnes âgées

Selon une étude organisée par la Maison des aînés et des aidants, une chute sur trois ne provoque aucune blessure grave, mais entraîne des conséquences, notamment des fractures, des hospitalisations et des besoins de réadaptation pouvant affaiblir une personne âgée et aggraver sa perte d’autonomie.

Principales causes d’hospitalisation liées à une blessure chez les personnes âgées, les chutes ont une incidence sur leur quotidien, mais aussi sur celui des aidants, des membres de la famille et des amis.

 

Pour éviter les chutes, il est important d’observer et d’identifier ce qui peut causer des chutes accidentelles, car les occasions de tomber sont multiples et souvent liées à la santé de la personne âgée (motrice, visuelle, cognitive, etc.), à son environnement ou aux effets secondaires de certains médicaments

 

Lorsque les causes de certaines chutes ont été clairement identifiées, il est primordial d’y pallier en aménageant le domicile du proche en perte d’autonomie et en informant son médecin traitant en vue d’adapter éventuellement son traitement médicamenteux.

 

De nombreuses aides financières permettent de réaménager son domicile et de s’équiper afin d’adapter son style de vie. L’enjeu est de communiquer davantage sur les solutions existantes et de regrouper les informations afin que les familles soient informées et rapidement dirigées vers le service adapté.

 

L’adaptation au quotidien des bénéficiaires passe notamment par :

  • La pose de volets roulants automatisés,
  • La location de matériel : déambulateur, chaise roulante, etc.
  • La mise en place de mesures de sécurité : pose d’un boitier à clé, collier ou bracelet anti-chutes, détecteur anti-chutes etc.
  • L’adaptation de l’éclairage pour éviter les risques de chutes,
  • L’installation d’équipements spécifiques : siège de douche, réhausseur WC, etc.
  • La réalisation de travaux d’adaptation : installation d’une douche à l’italienne, de nez de marches antidérapants, de revêtements de sol antidérapants, d’un chemin lumineux, de rampes etc.
 

Les aides financières pour réaliser ce type d’aménagement sont : les aides de l’ANAH, les aides des collectivités territoriales (APA, PCH), les aides fiscales et les aides des caisses de retraite.

 

Plus d’informations : https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/vivre-domicile/amenager-son-logement

 
 

Laisser un commentaire