Comment faire accepter une aide à domicile à un proche en perte d’autonomie

Le blog

Comment faire accepter une aide à domicile à un proche en perte d'autonomie

La fierté et la décence amènent dans un premier temps une personne âgée en perte d’autonomie à refuser les dispositifs d’accompagnement à domicile tels que l’aide à la toilette, à l’habillage et à la préparation et à la prise des repas. L’intervenant sera souvent confronté à des manifestations de colère ou d’anxiété, de peur et de retrait d’une personne âgée qui se sent vulnérable. Les problèmes cognitifs tels que la perte de mémoire, le début de la maladie d’Alzheimer ou la dégénérescence sénile, les limitations (la personne est alitée ou en fauteuil roulant), la confusion et l’affaiblissement de l’état physique de l’aîné sont autant de facteurs pouvant compliquer la situation et avec lesquels les aides à domicile doivent composer lorsqu’elles accompagnent une personne en perte d’autonomie.

 

Il est donc essentiel de faire preuve d’empathie et de respecter la dignité d’une personne âgée, surtout si sa perte d’autonomie la rend vulnérable. La perte d’autonomie est synonyme d’angoisse et d’anxiété, et toute la difficulté est d’amener la personne à accepter d’être aidée. Pour cela il est primordial de présenter l’accompagnement comme un support pour améliorer le quotidien de ces personnes et leur garantir un certain confort tant physique que psychologique. Il s’agit, en fonction des besoins de la personne, de lui apporter de la compagnie, une aide technique pour la réalisation des actes essentiels de la vie quotidienne, une stimulation pour maintenir son autonomie, etc. Ensuite, il est très important de réussir le premier contact avec l’intervenant, qui doit être sélectionné en fonction de ses compétences mais aussi de sa personnalité. N’oublions pas qu’il s’agit de tisser des liens afin que la relation professionnelle soit viable dans le temps. Les intervenants devront savoir s’adapter aux changements, procéder progressivement et établir une relation de confiance avant de fournir une prestation d’aide à domicile à une personne en perte d’autonomie.

 

La solution à la perte d’autonomie est donc de proposer de nouveaux repères ; et pour cela, il faut s’armer de patience et adopter un discours positif et rassurant.

 
 
 

Laisser un commentaire